samedi 6 décembre 2014

Malik Oussekine

On a beaucoup évoqué ce jeune homme à l'occasion de la mort violente de Rémi Fraisse, il y a quelques semaines.

 ©Bollée/Puchol/Casterman

C'était il y a tout juste vingt-huit ans, dans la nuit du vendredi 5 au samedi 6 décembre 1986. En marge d'une manif étudiante contre la réforme Devaquet, Malik Oussekine était bâtonné à mort par des policiers des Pelotons Voltigeurs Motorisés.

 ©Bollée/Puchol/Casterman

Voici maintenant six mois, Laurent-Frédéric Bollée m'a proposé un scénario basé sur ces événements. Un roman graphique d'à peu près 200 pages, qui paraîtra début 2016 dans la collection Écritures chez Casterman. J'aurai donc l'occasion de vous en reparler.


 Plaque apposée en 2006 devant le n°20 de la rue Monsieur-le-Prince

mardi 25 novembre 2014

(Cir)conférences des tables rondes

Dernier rendez-vous de ce mois de novembre hyperactif, le 4e SoBD ouvre ses portes vendredi prochain.

"SoBD, toute la bande dessinée au cœur de Paris" : comme chaque année, des centaines de livres sur la BD et un riche programme de rencontres sont proposés à l'amateur. Expositions et performances, auteurs, fanzines et éditeurs indépendants viennent compléter le tableau. Vous trouverez le programme complet de ces réjouissances sur le site dédié.

Dessin © David B.

En ce qui me concerne, j'interviendrai au cours de deux tables rondes. La première s'inscrit dans le cycle consacré aux invités d'honneur de cette édition, David B. et Jean-Marc Pontier, son biographe. "Raconter la guerre autrement", tel est le thème qui nous réunira David B. (L'ascension du Haut-mal, Les Meilleurs ennemis…), Stéphane Dubreil (membre de l'ACBD, Guerres et histoire…), Emmanuel Guibert (Le Photographe, La guerre d'Alan…) et moi-même autour de Thierry Lemaire (membre de l'ACBD, Zoo…), le samedi 29 novembre de 14h30 à 15h30.

Je dédicacerai Vivre à en mourir à l'issue de cette rencontre, sur le stand de la librairie, au centre du salon.

Le lendemain dimanche 30, de 17h30 à 18h30, je me livrerai au périlleux exercice du "Commentaire de planches", aux côtés de Ann Miller (universitaire anglaise, Reading bande dessinée), Harry Morgan (théoricien, Principes des littératures dessinées) et Philippe Morin (éditeur, PLG).

SoBD 2014
Espace des Blancs Manteaux
48 rue Vieille du Temple 75004
Vendredi 28 novembre 2014 de 15h00 à 19h00
Samedi 29 et dimanche 30 novembre 2014 de 11h00 à 19h00

Entrée gratuite. Inscription préliminaire gratuite sur le site pour les rencontres et ateliers.

lundi 17 novembre 2014

Quand la BD fait "BOUM !"

Pourquoi le festival de la BD de Blois s'appelle-t-il BD BOUM ? Peut-être parce qu'il aurait pu s'appeler VLAN, comme Val de Loire Animation, l'association qui le créa en 1984. Tout ça pour dire que je participerai à sa 31ème édition le week-end prochain, en compagnie d'une foultitude d'auteurs talentueux et sous l'égide du grand Étienne Davodeau, lauréat du Grand Boum-Ville de Blois l'année dernière. Et que toute la programmation se trouve sur le site de la manifestation.

Vivre à en mourir détail de la planche 38
©Le Lombard/Galandon/Puchol
Couleurs : Laurence Croix

En ce qui me concerne, le vendredi sera consacré à une rencontre avec les scolaires autour de Vivre à en mourir ; après quoi vous pourrez me retrouver le samedi après-midi et le dimanche, en dédicace de cet album et des différents titres auxquels j'ai participé aux éditions Des Ronds Dans l'O (Moi, Jeanne d'Arc ; En chemin elle rencontre t.1 et t.3).

BD BOUM
Vendredi 21 novembre de 16h à 18h
Samedi 22 novembre de 16h à 19h
Dimanche 23 novembre de 11h à 13h et de 15h à 17h
Halle aux Grains
41000 BLOIS

mardi 11 novembre 2014

Les livres sont faits pour durer

 © Puchol/Tirésias

J'ai eu la très bonne surprise de découvrir, ces jours-ci, une chronique de Sylvain Venayre à propos de Charonne - Bou Kadir. Agréable découverte non seulement parce que le texte est élogieux - merci, Sylvain Venayre ! -, mais parce qu'il a été publié en février 2014, soit près de deux ans après la sortie de l'album aux éditions Tirésias.
Ajoutons qu’une bande dessinée avec une bibliographie savante, des notes, un appareil critique contenant les références exactes des citations du texte présent dans les bulles, ce n’est pas si fréquent. On aimerait en voir plus souvent, y compris dans ces reportages dessinés qui, bien souvent, dans leur volonté d’imiter le travail des journalistes, s’affranchissent paradoxalement de cette « morale de l’intelligence » consistant à indiquer précisément ses sources. Jeanne Puchol y est très attentive, car les notes ici importent d’autant plus que beaucoup d’entre elles proviennent du livre d’Alain Dewerpe, tout à la fois historien et fils d’une des figures martyres représentées, dans Charonne – Bou Kadir, avec une belle pudeur et une grande efficacité (lire l'intégralité sur  le site des Cahiers d'histoire, Revue d'histoire critique).

© Puchol/Futuropolis

Plus surprenante encore, cette page extraite de Dessous troublants et analysée (en anglais) par Pascal Lefèvre sur son remarquable site Tools for Analyzing  Graphic Narratives & Case Studies.

Au-delà de la satisfaction pour mon petit ego de figurer à côté de Winsor Mc Cay ou Régis Franc, je trouve plutôt rassurant que cet album, publié chez Futuropolis en 1986, ait toujours une visibilité, vingt-huit ans (!) après sa parution… Il est d'ailleurs encore disponible auprès de Gallimard - qui gère les stocks de mon tout premier éditeur de façon franchement constipée : le livre n'est évidemment plus en librairie, mais tant qu'il n'est pas épuisé, impossible pour moi de le faire rééditer !

jeudi 6 novembre 2014

Mémorial(es) de Caen


 Photo © Mémorial de Caen

À Caen, il y a un Mémorial, Cité de l'histoire pour la paix. Il y a aussi les Mémoriales, cinq jours de rencontres et d'échange autour de l'actualité de la Seconde Guerre mondiale. J'y participe demain vendredi 7, où j'irai à la rencontre des élèves de seconde du lycée Laplace ; et dimanche 9, où je dédicacerai Vivre à en mourir de 11h à 17h sur le Salon du livre.

Le programme, les auteurs présents... en cliquant ici. Les livres présentés sont surtout des essais historiques. Il y a quelques titres pour la jeunesse et apparemment une seule bande dessinée. Je pourrai donc vérifier s'il y a plus d'amateurs de bande dessinée chez les passionnés d'histoire que d'amateurs d'histoire chez les lecteurs de bande dessinée...

Mémorial de Caen
Esplanade Eisenhower
14050 Caen
02 31 06 06 44

samedi 1 novembre 2014

Moisson tardive


Julien Dupré, Les glaneuses, 1880

La moisson de cet automne estival se poursuit avec deux articles : celui de Philippe Zamari sur le blog BD de Nice-Matin, et surtout celui de Stéphane Dubreil sur le site Theatrum Belli, dont voici le dernier paragraphe :
L’histoire est bien connue, des films, des chansons, des documentaires la racontent. Mais jamais on avait approché avec autant d’émotion ces épisodes. Si l’histoire de Marcel est forte, le scénario la ramène sans cesse vers sa part d’humanité. Ce qui, une fois, la dernière page tournée, la rend plus forte encore. Chaque lecteur se sent proche du héros. Ses choix, ses actes sont lumineux. Cette impression est encore renforcée par le dessin de Jeanne Puchol. Son trait sent l’humanité. Visiblement, elle aime son personnage et nous le fait aimer aussi. Le contraste entre la violence de l’époque et la douceur des planches de l’album donne plus de puissance à l’engagement de Marcel, pas question d’abandonner un monde qui pourrait être aussi accueillant à la barbarie. Impression rehaussée par le travail de la coloriste, Laurence Croix, dont la palette étonne. A mille lieux des couleurs du Paris de 1944, les mauves ou les roses qu’elle emploie s’allient parfaitement avec le style Jeanne Puchol et la marche du scénario de Laurent Galandon en donnant à la France de Vivre à en Mourir, un air de Paradis perdu. Cet album est une des plus belles réussites parmi les albums de guerre cette année.


© David B.

La guerre est précisément une des thématiques qu'abordera le SoBD - toute le bande dessinée au cœur de Paris - cette année. Ce qui me donnera l'occasion de retrouver Stéphane Dubreil le samedi 29 novembre de 14h30 à 15h30, en compagnie de David B. et Emmanuel Guibert pour la conférence "Raconter la guerre autrement" :
En cette période de commémorations, les bandes dessinées sur les deux conflits mondiaux abondent. Comment se démarquer des sempiternelles descriptions de combats pour évoquer la guerre ? Éléments de réponse à travers La guerre d’Alan d’Emmanuel Guibert, La lecture des ruines de David B. et Vivre à en mourir de Laurent Galandon et Jeanne Puchol.

Je vous en reparlerai, car d'autres rendez-vous se profilent d'ici là !

lundi 6 octobre 2014

Blois accueille les rebelles

Vendredi 10 octobre, je serai à Blois pour la 17e édition des Rendez-vous de l'Histoire. Le plus grand Salon francophone du livre d'histoire (dixit Wikipedia) a pour beau thème, cette année, Les Rebelles.


"Rebelles", sans doute peut-on dire que Marcel Rayman et les autres membres du groupe Manouchian l'étaient... C'est donc Vivre à en mourir que je dédicacerai dès 14h30 sur le stand du CERCIL. Et je serai rejointe en cours d'après-midi par Laurent Galandon.

La programmation complète des rencontres, dédicaces, expositions... figure sur le site des Rendez-vous de l'Histoire.

Rendez-vous de l'Histoire
Vendredi 10 octobre
À partir de 14h30

dimanche 28 septembre 2014

Le champagne et la Champagne

Les 4 et 5 octobre prochains, Bulles en Champagne, le festival BD de Vitry-Le-François, fêtera sa 10e édition.


Illustration : Maël

Région Champagne-Ardenne et année 2014 obligent : le centenaire de la guerre de 14-18 sert de fil conducteur à cette édition. On ne s'étonnera donc pas que le président d'honneur soit Kris, le talentueux scénariste de Notre mère la guerre, entre autres.

J'y retrouverai une cinquantaine d'auteurs parmi lesquels A. Dan, Vincent Bailly,  Emmanuel Moynot, Lucien Rollin, Anne Teuf et Vanyda.Vous pouvez consulter le détail des rencontres, expositions, dédicaces sur le blog de Bulles en Champagne.

Bulles en Champagne
Samedi 4 et dimanche 5 octobre 2014
De 9h30 à 18h30
Salle du Manège
Quai des Fontaines
51300 VITRY-LE-FRANÇOIS
Entrée 2 €

jeudi 18 septembre 2014

On en parle encore (et toujours)

Un nouvel article consacré à Vivre à en mourir, dans la dernière livraison (septembre-octobre)  de Ligne de Front


(Un peu bizarre, une revue "entièrement dédiée aux guerres terrestres du XXe siècle, tout en conservant un point d’ancrage dans le conflit central qu’à été la Seconde Guerre mondiale"... mais après tout...)

mercredi 10 septembre 2014

Place à la Fête

Le week-end prochain a lieu la Fête de l'Humanité, traditionnel rendez-vous festif et politique de la rentrée.
Cette année encore, le Village du Livre m'invite à dédicacer mes albums et en particulier le petit dernier, Vivre à en mourir.
Le Village du Livre ? C'est un vrai salon du livre installé dans la Halle Nina Simone. Détail des auteurs présents et programme des débats en cliquant ici.

Photo © école de photographie CE3P

Pour ma part, j'y serai le samedi 13 de 14h à 18h en compagnie de Laurent Galandon ; et le dimanche 14 de 14h à 16h.

13 et 14 septembre 2014
Fête de l'Humanité
Parc départemental Georges Valbon
La Courneuve

jeudi 4 septembre 2014

Ave, Caesar !

Entre 1994 et 2002, j'ai très régulièrement travaillé pour la presse jeunesse, ornant de mes enluminures des histoires publiées dans Je Bouquine (Bayard) ou Je Lis des Histoires Vraies (Fleurus), entre autres.

Histoires Vraies - puisque le titre a été raccourci -, réédite en ce mois de septembre ce qui avait été ma dernière contribution en 2002 : César et les pirates, un récit de Bertrand Solet.

Le format est plus grand, la maquette différente : certaines de mes illustrations sont agrandies, d'autres réduites… ou comment faire du neuf sans en avoir l'air !

En haut l'ancien, en bas le nouveau

Dessous le nouveau, dessus l'ancien

Dessous l'ancien, dessus le nouveau

Pour le plaisir de sa chromie tapageuse, voici une reproduction plus fidèle de l'abordage de la galère du jeune César par des pirates qui le prennent en otage - une histoire vraie, donc, qui se termine très mal pour les pirates.
 
 
Vous trouverez d'autres extraits de ce récit sur le blog dédié à mon travail pour la jeunesse.

jeudi 28 août 2014

Un air de rentrée

Je ne parle pas de la météo, bien sûr, sinon la rentrée aurait déjà eu lieu plusieurs fois en juillet et en août ; mais du numéro de septembre de DBD et plus précisément de sa rubrique Le Bulle-Trotteur, qui me consacre une brève.


Eh oui, même dans les magazines spécialisés BD, il y a des pages people qui n'ont (presque) rien à envier à celles de Paris-Match !

Bon, je sais, c'est très vilain de faire sa narquoise, comme ça ; d'autant que c'est à Jean-Marc Pau, illustrateur et photographe bien connu des lecteurs de ce blog, que je dois de figurer en si bonne compagnie. Être entourée de Charyn, Cabanes, Boucq, Jodorowsky, Manara et Varenne, cela ne m'était pas arrivé depuis la disparition de la revue (À Suivre) !