lundi 7 mai 2012

Un livre comme un autre !


Voici trois volumes de la collection "Lieu est mémoire". Dernière née des éditions Tirésias, elle accueille des essais historiques et s'inscrit dans la ligne d'un catalogue principalement orienté "vers la mémoire des oubliés de l’histoire, ces petites gens qui ont tant fait et tant donné pour notre Histoire" comme l'écrit l'éditeur Michel Reynaud.

Le premier est un vrai livre avec du texte dedans.


 Le deuxième aussi.

 
Surprise, le troisième, "Charonne - Bou Kadir", est un vrai livre avec de la bande dessinée dedans.


Ni jaquette illustrée, ni identité visuelle spécifique, ni papier plus épais :  enfin, la bande dessinée est un livre comme un autre !

Je vous reparlerai plus en détail de ce roman graphique dans les semaines qui viennent. Je me contente de reprendre ici le texte de quatrième de couverture. 

Janvier 1961 : le référendum sur l'autodétermination en Algérie est approuvé à une large majorité. En février, l’Organisation Armée Secrète (OAS) voit le jour et se lance dans une campagne d’attentats sanglants. Des deux côtés de la Méditerranée, la guerre devient franco-française. En métropole, elle culmine avec les plasticages du 7 février 1962 et la répression de la manifestation au métro Charonne, le lendemain. En Algérie, elle voit s’affronter tenants de l’OAS et « barbouzes »…


Née à Paris, Jeanne Puchol a alors quatre ans. Si elle ne se souvient pas directement de ces événements, elle est cependant dépositaire de récits familiaux liés à la période, à l’engagement indépendantiste de ses parents et à leur origine pied-noire. En reconstituant les principaux épisodes de ces quelques mois, en les confrontant à la mémoire, parfois défaillante, qu’en ont ses proches, l’auteur tente de comprendre comment cette violence paroxystique débouche finalement sur les accords d’Évian, le 18 mars 1962. Elle redécouvre aussi les incidences qu’ont eues les faits sur son propre parcours.


À mi-chemin de la bande dessinée et du texte illustré, tour à tour documentaire et introspectif, l’ouvrage entrecroise évocations des derniers mois de la guerre d’Algérie, témoignages de proches, reportages sur la mémoire des victimes et souvenirs d’enfance.

Charonne/Bou Kadir
planches 1, 4 et 83
© Puchol/Tirésias

Je dédicacerai "Charonne - Bou Kadir" le samedi 12 mai à partir de 14h30, dans le cadre du 6ème Salon du Livre libertaire.  

Salon du livre libertaire
du 11 au 13 mai 2012
Espace d'animation des Blancs-Manteaux
48 rue Vieille du Temple - 75004 Paris
Entrée à prix libre

1 commentaire:

Atelier Bayadère a dit…

Bravo Jeanne !
A travers tes extraits, ton dessin est très beau, de belles découpes de cases. Ça donne envie de te lire !
A Bientôt sur Paris.