mercredi 10 septembre 2008

Cartoline da Parigi


"Internazionale" est un magazine italien qui reprend chaque semaine le meilleur de la presse étrangère. Un auteur de BD y est invité à réaliser une "carte postale" de l'endroit de son choix.
Je me suis donc fendue, pour le numéro de la semaine dernière, d'une carte postale de Paris. Original, non ? Et il n'y est question ni de Notre-Dame ni de la Tour Eiffel, mais de mai 68. Encore plus original...

Comme c'est en V.O., j'ai ajouté les sous-titres en-dessous.

1 - Sous prétexte qu’on est en 2008, tout le monde parle de mai 68.

2 - Je me souviens de ce slogan : « Sous les pavés, la plage… ».
- À Paris, il y a encore des pavés, par endroits…

3 -… et justement au bord de l’eau !
- Bon, d’accord, c’est pas la mer, seulement le canal Saint-Martin.

4 - Ah tiens, il y a même des tentes, maintenant…
- Pour pouvoir mettre son maillot de bain, sans doute.

5 - Aah … non, c’est pas ça !
- (le SDF) T’as pas 2 euros ?

6 - Sur les pavés, les SDF …


1- Bon, et sous les pavés, alors ?

2 - (le CRS) Dégradation de la voie publique… Votre compte est bon !
- Mais M’sieur l’agent, je cherchais juste la plage !

3 - Le flic m’a envoyée à Paris-Plage…
- … Vous savez, les bords de Seine transformés en Côte d’Azur par notre Maire.
- Sauf qu’ici, il y a la plage, mais pas de pavé !

4 -J’aurais dû choisir un autre slogan !
- « Soyons réalistes, demandons l’impossible ! »
- « Interdit d’interdire ! »
- « Jouissons sans entrave ! »
- « L’imagination au pouvoir ! »

5- C’étaient de vrais poètes, en mai 68 !
- C’est sûr qu’en 2008, on n’a pas le même sens de la poésie…

6- « Les murs ont la parole »…Version 2008, ça fait peur !


Le lecteur attentif aura reconnu le petit personnage qui apparaît dans le bandeau de ce blog, image extraite de "Chimères" (éditions PLG, 1999).



Mais qui connaît ses autres apparitions ?

En 2004, à l'occasion du festival d'Angoulême, L'Humanité m'a demandé de commenter l'actualité de la semaine sous forme de bande dessinée. J'ai alors eu envie de faire reprendre du service à ce "clone de l'auteur, sorte de gentil Nemo à lunettes " (dixit très justement Patrick Gaumer, dans la préface de "Chimères").



Il m'a aussi aidée à illustrer le très abstrait article 12 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme pour Amnesty International (Glénat, 2006).

Tout laisse donc à penser qu'on le - ou plutôt la, et oui, vous avez tout faux, c'est une petite fille - verra resurgir de temps à autre... En tout cas, je l'espère.

Le site d'Internazionale

2 commentaires:

Polska a dit…

Quel travail et quel plaisir de te retrouver comme dans une petite "galerie" personnelle....Il faut que tu envoies un mail de relance à tout ton fichier genre: "mon blog nouveau est arrivé...."avec un lien direct pour avoir plein d'amoureux(ses)...
En tout cas, j'en suis une...
POLSKA

Jérôme Briot a dit…

"sorte de gentille Nemo à lunettes". Hum. Et autoportrait de l'artiste en jeune fille, non ?